Accueil  > La Commune & son Histoire

Période révolutionnaire

Durant la révolution française la paroisse se démarque des positions prises par le bas clergé trégorrois. L’abbé du Largez s’oppose avec énergie, voire avec fureur, comme certains de ses prêches en attestent, à la Constitution Civile du Clergé.

Le serment de fidélité que la Constituante inflige aux membres du clergé de prêter eut pour effet de provoquer un véritable schisme au sein de l’Eglise. Ses membres se partagèrent, entre prêtres jureurs ou assermentés, prêtres non jureurs ou réfractaires. De religieuse au départ, la querelle se transforma en querelle politique. Réfugié à Jersey en 1795, l’Abbé du Largez participa au débarquement de Quiberon. Arrêté, il fut fusillé le 30 juillet de la même année. L’histoire paroissiale continua, tourmentée, avec la présence, à la tête de la paroisse d’un curé assermenté assisté de deux vicaires réfractaires. Plus tard, la loi de Séparation de L’Eglise et de l’Etat mobilisa vivement les paroissiens qui occupèrent les Eglises. Certains participèrent activement aux protestations qui accompagnèrent l’érection de la statue d’Ernest Renan sur le parvis de la cathédrale de Tréguier et à la quête pour l’édification, en contrepoint, d’un calvaire de la Rédemption. Au milieu de toutes ces querelles, on ne peut omettre celle qui tourna autour de la langue, de l’enseignement du breton à l’école, marquée par le port du fameux " symbole " qui affligea nombre d’esprits.







  La Commune & son Histoire :
Période révolutionnaire
Vie Economique et sociale au 19e et 20e siecle
Période contemporaine
Etymologie


 
MAIRIE
3 Place du Bourg - BP 1
22560 Pleumeur-Bodou
tel : 02 96 23 91 17
mairie@pleumeur-bodou.fr




création du site internet : artcomedia.net